Recherche et innovation

Des dizaines d’années de recherches et découvertes

Il faut être un rêveur pour se lancer dans l’industrie du vin… quoi de plus romantique que de vouloir créer un délicieux vin à partager avec sa famille et ses amis. Mais il faut aussi des fondements scientifiques solides pour innover et pour continuer à améliorer la qualité du produit. Paul père a appris la méthode scientifique pendant ses études en œnologie et viticulture à l’Université de Bourgogne à Dijon, en France. Et grâce à cette méthode fondée sur l’observation, la formulation d’hypothèses, l’expérimentation et la mise en application des résultats, Château des Charmes a découvert plusieurs techniques et produits d’avant‑garde. Par exemple : 

 

Hilling up after harvest  Hedging vine canopy

La vigne est buttée après les vendanges.                                     La vigne est taillée à cinq pieds de haut.

 

Paul dit qu’il ne fait jamais de changement dans le vignoble ou dans la cave avant d’avoir bien étudié les effets possibles. Le problème, c’est qu’il faut parfois attendre dix ans ou plus pour connaître les résultats de cette expérimentation systématique. Il faut vraiment être patient! Mais nous persévérons malgré tout. Plusieurs de nos expériences en cours ont débuté il y a plus de 15 ans, et nous commençons à peine à entrevoir des résultats concrets. À votre prochaine visite chez nous, posez des questions sur nos expériences en cours dans le vignoble.

Voici quelques‑uns de nos projets de longue haleine :

Plantation à haute densité 

  • Ajouter un rang entre deux rangs à distance normale
  • L’écartement des rangs est réduit de 50 %
  • Mode de plantation de la Bourgogne
  • Est-ce que le raisin est meilleur parce qu’on « stresse  » la vigne en réduisant l’accès aux nutriments et à l’eau?
  • L’espace réduit entre les rangs oblige à travailler la vigne manuellement.
  • Il semble y avoir une amélioration du raisin, mais peut-être pas assez pour justifier les coûts beaucoup plus élevés.


Palissage en lyre
 

  • La photosynthèse est le processus par lequel, en présence de lumière, la vigne produit de l’amidon (sucres) et des composés donnant le goût au raisin.
  • En ouvrant la vigne, est-ce qu’on expose plus de feuilles à la lumière, ce qui accroitrait la photosynthèse et améliorerait la qualité du raisin?
  • Est-ce que l’air circule mieux dans la vigne en lyre, et est-ce que cela diminue les risques de pourriture ou de ravageurs, réduisant ainsi les pulvérisations?
  • Les résultats initiaux semblent indiquer que la photosynthèse n’est pas accrue et que la circulation d’air n’est pas suffisamment améliorée pour justifier les coûts plus élevés.


Nouveaux cépages 

  • Plus de 1 000 nouveaux cépages de l’espèce Vitis vinifera ont été créés en croisant des variétés existantes, par exemple en croisant du pinot noir avec du gamay noir.
  • Nous cherchons des raisins commercialement rentables qui ont un profil de goût intéressant et qui parviennent à maturité chaque année dans notre climat.
  • Dix ans après le début du projet, plus de 50 % des nouvelles variétés ont été éliminées.
  • Les expériences donnent parfois des résultats surprenants. Par exemple, un croisement de deux cépages rouges produit en alternance, de génération en génération, du raisin rouge, puis du blanc, puis du rouge, etc.
  • Nous avons commencé à produire des lots expérimentaux de vin provenant du cépage de la génération s’exprimant en blanc, pour vérifier les profils aromatiques.
  • Il faudra attendre encore plusieurs années avant de choisir les cinq ou six nouveaux cépages que nous planterons en quantité suffisante pour faire du vin à vendre.